Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, une cérémonie fraternelle et chaleureuse.

Comme chaque année le 11 novembre, une première commémoration a eu lieu à Mantaille en début de matinée. C'est ensuite sous le soleil qu'a eu lieu la commémoration du centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 du village. Celle-ci a débuté par un long cortège d’environ 400 personnes, emmené par l’Echo de l’Argentelle. 

La population, les associations d’anciens combattants, les pompiers ainsi que la gendarmerie se sont ensuite retrouvés avec la municipalité et les enfants des écoles de la commune autour du monument aux morts pour un hommage chaleureux et empreint d’émotion. 

Après les traditionnels dépôts de gerbes par la commune et les anciens combattants, le Maire a lu le discours du Président de la République.

Les enfants des écoles ont ensuite chanté « Il faudra leur dire » chanson de Francis Cabrel accompagnés par l’Echo de l’Argentelle. La lecture de lettres de poilus, d’un poème et la représentation scénarisée d’un échange de lettres entre un poilu et sa famille ainsi que les noms des anneyronnais morts pour la France en 1918 ont complété cette commémoration placée sous le signe de l’émotion. 

Après la remise d’une médaille et d’un diplôme d’honneur de porte-drapeaux honorant les 25 années de service à Monsieur Jean Pardanaud, les enfants et le public ont entonné une belle Marseillaise avec cœur et conviction. 

Madame le Maire remerciait enfin tous les participants, avec un mot en particulier pour les enfants, et les invitait à clore cette cérémonie par un moment de convivialité autour d’un apéritif servi sur la place de la Mairie.

  • Les discours :

Discours de Madame le Maire

Message du Président de la République

 

  •  

    Crédit Photos : D. Benzeghiba, Anneyron Photo Club & A. Dos Santos, © Mairie d'Anneyron.