Adopte ton oiseau sur la Fresque du Marquis d'Arlandes

La Commune vous propose de contribuer à la création de la nouvelle Fresque du Marquis d’Arlandes.

Aujourd’hui, chacun d’entre vous par son don peut adopter un oiseau.

A partir de 5 €, tout don compte.

Crédit photo : G. Jacquemet & C. Gonnet

La liste des noms des donateurs sera installée dans un mobilier urbain sur la place.

Vous pouvez être acteur à la création de la nouvelle Fresque du Marquis d’Arlandes en nous adressant vos dons à l’aide du formulaire à télécharger et à compléter ci-dessous :

Bulletin de Souscription Adopte ton Oiseau

Merci à vous !

Crédit photo : G. Jacquemet & C. Gonnet

Chronologie et origine de la Fresque du Marquis d’Arlandes 

Lors de l’aménagement du centre bourg, la municipalité d’Anneyron pris contact avec l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Valence au printemps 1989 afin d’envisager une collaboration pour la réalisation d’une peinture murale sur une façade aveugle au cœur du village.

Monsieur Daniel Vassart, artiste peintre, enseignant, coordinateur en lien avec les projets professionnels extérieurs nous fit part de cette demande.

Après quelques expériences menées au sein de la ville de Valence pour les évènements commémoratifs du bicentenaire de la Révolution, Christophe Gonnet, Frédéric Galiano et Gisèle Jacquemet furent tentés par l’aventure.

La mise en œuvre du travail de conception donna lieu à plusieurs rendez-vous à la mairie où nous fûmes accueillis par Monsieur Alain Genthon, 1er adjoint sous la Municipalité Louis Chapurlat.

Notre orientation de recherche se tourna très rapidement vers l’illustre Marquis d’Arlandes, personnage ayant vécu à Anneyron.

Nous découvrîmes son intérêt pour l’aéronotisme et c’est de cette conjugaison qu’est née la proposition d’esquisser l’effigie du Marquis par les contours d’une nuée d’oiseaux.

Nos ressources techniques, à la fin des années 80 étaient très simples. Nos accès documentaires se limitaient à l’Encyclopédie Universalis, la municipalité compléta notre recherche par la reproduction d’une gravure du portrait du Marquis.

Nous étudiâmes cette gravure en cernant les différentes nuances qui la composait, en retraitant les zones d’ombres et de lumières par des densités variables de points, en référence au pointillisme.

De cette décomposition découla un placement harmonisé de silhouettes d’oiseaux de tailles variables, afin de retrouver le modelé du visage.

Nous avons alors réalisé une maquette au 10éme, sur carton par une succession de petits tampons d’oiseaux dans les zones définies.

La densité d’oiseaux permettait de « creuser » des parties du visage et donner l’illusion d’une profondeur à l’inverse peu d’oiseaux suggérait un plan plus proche, plus lumineux.

Nous avons ensuite appliqué la méthode du quadrillage pour le report sur le mur.

La peinture murale fût réalisée en août 1989 à l’acrylique avec 3 tons de bleus sur un support maçonné par l’entreprise Sagnol.

Crédit photo : G. Jacquemet & C. Gonnet

Crédit photo : G. Jacquemet & C. Gonnet

Plusieurs industriels ont pris en charge une partie des frais engagés par la collectivité en octroyant une aide au titre du mécénat.

A notre grande satisfaction elle est restée visible presque 30 ans !

Nous avons été recontactés par la municipalité actuelle pour une étude de renouvellement de cette peinture.

La thématique reste la même.

Nous avons accueilli avec plaisir cette proposition. Nous avons à notre actif quelques belles années d’expériences professionnelles artistiques et nos outils ont eu aussi bien évolués.

Le traitement graphique bénéficie aujourd’hui des outils numériques, ce qui n’enlèvent en rien l’expérience du regard et de la pensée.

Les travaux sont programmés pour début juin 2018.

 

Les artistes qui vont œuvrer :

Gisèle Jacquemet – Graphiste

Site Internet

Christophe Gonnet - Sculpteur


Site Internet