Les A.V.C. en France

Les A.V.C. en France (Accident Vasculaire Cérébral)

L'accident vasculaire cérébral est un trouble vasculaire touchant les vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cerveau.

L'AVC en chiffres :

  • 150 000 AVC chaque année, c’est 1 toutes les 4 minutes.
  • 80 % à cause d'un vaisseau bouché. (on parle d’un infarctus cérébral)
  • 20% à cause d'une rupture d’un vaisseau. (hémorragie)
  • L'AVC est une urgence : agir dans les 3 heures. 7 heures après, les dommages sont souvent irréversibles.

 

Après un AVC :

  • 30% des victimes décèdent dans le premier trimestre. Presque la moitié sont décédés au bout d’un an.
  • les 3/4 des survivants en gardent des séquelles définitives.
  • 1/3 devient dépendant.
  • 1/4 ne reprendra jamais d'activité professionnelle.
  • 1/4 des patients qui ont fait un AVC sont dépressifs.


L'AVC ne frappe pas que les personnes âgées.

Chaque année 10 000 à 15 000 personnes de moins de 45 ans en pleine activité voient leur vie bouleversée par un AVC.

 

Les signes d'alerte les plus fréquents :

Il faut connaître ces symptômes, les reconnaître et consulter en urgence.

  - Faiblesse, paralysie, engourdissement du visage, d'un membre, d'un côté du corps.

  - Perte de sensibilité de ces parties du corps.

  - Diminution ou perte de la vision, d'un œil et/ou des yeux. Vision double (diplopie)

  - Perte soudaine de la parole : difficultés pour parler, pour articuler ou comprendre ce qui est dit.

  - Mal de tête inhabituel et très intense.

  - Instabilité de la marche inexpliquée ou chute soudaine, troubles de l'équilibre, vertiges.

 

Ces symptômes peuvent disparaître tout aussi vite, sans laisser de trace, en moins de 24 heures; il s'agit alors d'un Accident Ischémique Transitoire (AIT), véritable signe avant-coureur de l'infarctus cérébral dont l'évolution est imprévisible. Il faut consulter son médecin, même si tout semble rentré dans l’ordre.

 

4 petits tests rapides :

  • Fais-moi un sourire: (il se peut que cette personne n’y arrive pas, ou rictus bizarre)
  • Tire-moi la langue: (il se peut que cette personne n’y arrive pas, ou que la langue « crochète » à droite ou à gauche)
  • Répète cette phrase après moi: une phrase toute simple. (peut-être des mots manquants, une difficulté à articuler, ou pas de mots du tout)
  • Lève les deux bras: un bras O.K. l’autre ne se lève pas. 

Un seul de ces signes impose un appel immédiat :

Centre 15 ou 18 depuis un poste fixe.

112 à partir d’un téléphone portable.

 

Pour plus d'information, contact Jean-Paul Savignon : 04 75 31 51 11

Egalement par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.