ÉDITO (Janvier 2020)

Après une période de fêtes, bienvenue pour les retrouvailles familiales, l’année nouvelle sonne toujours comme un moment de bilan, mais aussi comme le temps des projets et des vœux pour le futur. 

Pour 2020, je formule simplement le souhait que toutes les belles énergies d’Anneyron réussissent dans leurs projets et que nous puissions continuer à les encourager, les accompagner pour un développement harmonieux de notre Commune. 

Il n’en sera que plus réussi s’il réserve une place à chacune et à chacun d’entre nous. Le partage, l’entraide, la solidarité sont les valeurs qui doivent continuer à nous unir, coûte que coûte, dans un monde parfois brutal pour les plus vulnérables.

Et le violent épisode d’intempéries qui, en novembre, a touché notre Commune nous l’a rappelé : nous sommes tous vulnérables. Les coupures d’électricité, le manque d’eau, l’absence de moyens de communication ont été vécus douloureusement par quelques 300 foyers Anneyronnais pendant plus d’une semaine pour certains. Je souhaite ici leur dire que notre mobilisation a été totale pour remédier à leurs difficultés. 

Je tiens tout d’abord à remercier mon 1er adjoint, Michel Fombonne pour la réactivité de nos agents des services techniques : salage, déneigement, tronçonnage et déblaiement effectués rapidement et efficacement ont permis de dégager et sécuriser toutes les voies de circulation dès le 1er jour.

Nous avons ainsi pu répondre à toutes les sollicitations : réserves d’eau, douches à disposition, repas chauds à la MARPA, travail en lien avec l’ADMR pour les personnes malades, isolées ou âgées, prêt d’un groupe électrogène pour les situations d’urgences. 

Quant aux services de la Préfecture, d’Enedis, de Véolia tant décriés pendant la crise, ils ont pourtant été en relation constante avec nos propres services et nous ont aidé à appréhender le plus rapidement possible les situations les plus critiques, en faisant appel, il est vrai, à notre patience vu l’ampleur de leurs tâches, y compris sur les communes voisines. 

Cette semaine compliquée nous l’avons vécue auprès de ceux qui en avaient le plus besoin, laissant aussi aux familles, aux amis, aux voisins le soin d’aider les autres, prouvant une fois encore la force des liens qui unissent notre communauté villageoise.

Je veux particulièrement rendre hommage à Madame Brunet Marie-Louise, pétillante nonagénaire du chemin des Faravés et dernière habitante de la commune à avoir recouvré l’électricité. Avec philosophie, bonne humeur, recul sur la situation, Marie-Louise a forcé l’admiration des élus, des amis et des voisins qui se sont relayés auprès d’elle et nous a offert une belle leçon de courage et d’exemplarité. 

A Marie-Louise et à vous tous, je vous souhaite une très belle Année 2020.

Tous mes vœux de bonheur et de santé.

Patricia Boidin

Maire