ÉDITO (Juillet 2019)

Même si l’été a pointé timidement le bout de son nez et que nous avons préparé ce numéro avec les cirés et entre deux averses, réjouissons-nous de la période de vacances qui commence. On va pouvoir prendre le temps de se reposer au jardin, de lire à la Médiathèque, de s’amuser au Centre de Loisirs et de profiter de sa famille et de ses amis.

L’été est la saison des plaisirs simples… mais aussi des fêtes. Cela tombe bien, à Anneyron, l’été est un florilège festif !  

Après la fête de la musique, orchestrée par l’Écho de l’Argentelle et la fête de l’été, organisée par Espace Associatif au mois de juin, ce sont les parents d’élèves du «Sou des Écoles» qui ont fêté la fin de l'année scolaire à l’occasion de leur kermesse. Un grand merci à tous pour ce premier tour de piste. Le début de Juillet a également tenu ses promesses d’agréables moments. Notre Commune est en effet devenue «un incontournable» des festivals. La musique de Mozart du Festival « Saoû chante Mozart » a enchanté Notre-Dame d’Anneyron en succédant au Festival de Reggae qui signait cette année sa 5ème édition !

Bravo à Maxime Bouret et à la centaine de bénévoles d’ERVA qui l’entoure.  

«Les goûts et les couleurs» ne se discutant pas, chez nous même en musique, il y en a pour tout le monde ! De la couleur, notre Fête Nationale n’en manquera pas. D’abord, avec la paëlla géante des commerçants et artisans qui vous régaleront le 13 juillet au soir. Ensuite, avec la 1ère retraite aux flambeaux qui, cette année, illuminera la descente de la laiterie pour rejoindre l’étang. Enfin, avec le traditionnel Feu d’Artifice tiré peu avant 23h, en préambule au bal. Venez nombreux, en famille, entre amis pour un moment de Fraternité partagé. Et soyez nombreux le lendemain à nos côtés pour la cérémonie du 14 juillet.

Jour de fête populaire s’il en est, je mettrai à l’honneur un homme qui a servi ses concitoyens pendant 40 ans : le Commandant honoraire Christian Fioger. Il portera longtemps l’estime et la reconnaissance de la Commune d’Anneyron, la médaille de la Ville qui lui sera décernée venant récompenser son dévouement. Merci aux femmes et aux hommes qui, comme Christian, s’engagent, accompagnent notre quotidien, œuvrent avec bienveillance, veillent sur les autres.

Merci à Robert Baron et à Armand Lacroix pour avoir été de ceux là. Ils méritent notre hommage respectueux

Patricia Boidin

Maire